Proposez votre expérimentation typographique pour la seconde édition de l'inventaire.

Nom Type Dessinateurices Intentions Liens Année Aperçu
DINdong Fonte (100 glyphes) Clara Sambot DINdong est une crapuleuse reprise par Clara Sambot de la DIN 1451 fette breitschrift d'après le dessin de Peter Wiegel. Un large set de glyphes non-binaires est inclus dans DINdong qui questionne ainsi les tracés normatifs de la norme DIN. DINdong, qui a la particularité de proposer un large choix d'alternate en bas-de-casses et en capitales ainsi qu’un vaste choix d’astérisques, sera distribuée sous une licence libre en 2022 après avoir fait l’objet du projet de diplôme de Clara dans le cadre de son Master à l'erg (Ecole de Recherche Graphique, Bruxelles). 2020
Ouroboros Fonte (1 glyphe anarcho-queer) Ariel Martín Pérez + H. Alix Sanyas-Mourrier L'Ouroboros, fonte libre dessinée par Ariel Martín Pérez et distribuée par Velvetyne Type Foundry, contient originellement de très nombreux glyphes faisant référence à la fois à la communauté TPBG, mais également à l'ésotérisme. Dans le cadre d'un documentaire, Herman@s, réalisé en janvier 2021 par H. Alix Sanyas-Mourrier, un glyphe anarcho-queer a été ajouté au set de l'Ouroboros. Au fur et à mesure des échanges entre Ariel et H., d'autres signes, notamment abolitionnistes (carcérale) sont apparus dans la conversation en vue d'être ajoutés. À ce jour, Ariel en plus du glyphe anarcho-queer, a également ajouté un glyphe « mort aux vaches ». D'autres sont à venir. 2021
Boo Fonte (4 glyphes) Fanny Branet Fanny Branet propose ces premiers glyphes lors d'un workshop avec Vivien Gorse et Théo Guillard, au sein du master Design Transdisciplinaire, Cultures et Territoires de l’Université Toulouse – Jean Jaurès. 2020
Je tu iel Visuel typographique Micheline Super Micheline Super expérimente, par le dessin, une ligature « iel » pour son projet « Je tu iel » mené lors de son BTS en design graphique à l’École de Condé Paris. 2020
Gendercool Fonte (40 glyphes) Anna Pavie Inspirée par les travaux de la collective Bye Bye Binary, Anna Pavie dessine cette fonte pour son mémoire, lors d'un workshop avec Vivien Gorse et Théo Guillard, au sein du master Design Transdisciplinaire, Cultures et Territoires de l’Université Toulouse – Jean Jaurès (Toulouse, 2019-2021). Son mémoire, Gender Cool, écrit en inclusif, rassemble deux ans de recherche-projet en design sur la pédagogie queer et l'expérience scolaire des ados LGBTQIA+. 2020
Connax & Batal Visuel typographique Camille Giunti À partir de l'Acadam (grammaire non-binaire de Bye Bye Binary), Camille Giunti expérimente des visuels typographiques sur les mots Batal et Connax pour son projet de diplôme en juillet 2021.
J'aimerais de ce fait tourner mon projet de diplôme de fin d'études vers un travail documentaire/d'archivage de toutes les productions qui ont été effectuées sous forme d'une édition qui pourrait servir de base à des discussions, workshops, conférences, etc.
J'expérimente également de mon côté sur ces typographies.
2021
Olyff inclusyff Fonte (57 glyphes) Hugo Amenouche Numériser une fonte signalétique linéale existante, dessinée par Michel Olyff, était le projet collectif de toute la classe de 3DG de l'institut supérieur des arts et du design de Toulouse (isdaT). Dans un second temps 5 étudiant·es (Axelle Aldon, Youngjoo Kang, Juliette Ogier et Hugo Amenouche) ont dessiné une display mega bold augmentée de glyphes inclusifs par Hugo Amenouche lors du workshop mené avec Roxanne Maillet en février 2021 à l'isdaT. 2021
Square deal Glyphes (6 glyphes) Juliette Colmart Quelques glyphes ont été dessinés par Juliette Comart pour les besoins d’un fanzine réalisé à l’institut supérieur des arts et du design de Toulouse (isdaT) suite à un workshop donné par Roxanne Maillet, membre de la collective Bye Bye Binary, en février 2021. 2021
Deliae Fonte (47 glyphes) Nina Basson La fonte Delia (qui ne comportait pas de glyphs non-binaires au départ) a été dessinée pour éditer une archive de mail en 2019. Dans une publication étudiante de l'isdaT, ce magma de mail opposait des enseignants de l'école dénoncés pour leurs attitudes sexistes aux étudiant·es victimes de ces comportements banalisés. Le but de cette fonte était de montrer les clivages au sein d'un même espace par plusieurs jeux d'opposition (construction de calligraphie/squelette monolinéaire, différentes inclinaisons de fûts au sein d'un même glyphe). Ce caractère dessiné dans ce contexte était prédestiné à accueillir des expérimentations inclusives. En février 2021, un workshop avec Roxanne Maillet mené à l’institut supérieur des arts et du design de Toulouse (isdaT) a permis à Nina Basson d'augmenter son caractère de glyphes spécifiquement conçu pour s'adapter à la grammaire non-binaire de Bye Bye Binary, l'Acadam (avec des suffixes en al, ix, ax, seul, ol, …) et de faire muter la Delia en Deliae. Les expérimentations littéraires de Clara Pacotte et Charlotte Houette sont aussi une source d'inspiration pour Nina Basson. 2020
VG5001 Fonte (23 glyphes) Enzo Le Garrec Dans le cadre de la création d'un workshop d'écriture «plastique» sur les langages inclusifs avec le ·ClubMæd· et les Cybersistas, Enzo Le Garrec propose une série de gommettes qui corrigent les terminaisons de mots avec des ligatures «fondues» en utilisant le VG5000 distribué chez Velvetyne Type Foundry par Chloé Bernhardt et Justin Bihan. Cette fonte devient est variante nommée VG5001. 2020
Rog Fonte (10 glyphes) Julie Lemoine Pour son projet de diplôme de Master 2 à La Cambre, Julie Lemoine utilise ce « caractère-outils ». 2020
Catégorique Fonte (10 glyphes) Quentin Bernard La fonte Catégorique comprend un ensemble de dix glyphes non-binaires (esperluette et variantes OpenType) à utiliser en complément d’une écriture épicène. Leur prononciation est indéterminée. Ils peuvent être utilisés selon les mots en remplacement des préfixes et suffixes genrés. Plutôt que de créer un nouveau glyphe, leur dessin s’inspire de signes existant dans d’autres langues ; en l’occurence il s’agit du daleth (hébreu cursif, signifiant "porte") et de ses antécédents historiques (protosinaïtique, araméen, phénicien, etc.) retenu en raison de sa portée symbolique — porte, ouverture, existence autonome). Une version Rotated permet de l’utiliser pour l’italique. 2021
Populo Fonte (10 glyphes) Elora Michel Dans le cadre de sa recherche sur le design et le droit, Elora a dessiné le caractère de titrage Populo suite à un workshop avec Vivien Gorse et Théo Guillard, au sein du master Design Transdisciplinaire, Cultures et Territoires de l’Université Toulouse – Jean Jaurès (Toulouse, 2019-2021). 2020
L’oisive Fonte (1 glyphe) Quentin Bernard L'oisive est un caractère géométrique et asymétrique inspiré d'un plan de four à pain pour les besoins en communication d'une boulangerie mobile. Quentin Bernard y a ajouté un glyphe à la forme évocatrice d'un pont permettant de remplacer le point médian comme élément de liaison/continuum plutôt que de séparation. On obtient ce signe en tapant le tiret court. 2021
Omnibus Fonte (48 glyphes) Quentin Bernard Omnibus est une fonte de titrage dessinée bénévolement par Quentin Bernard en 2021 pour les besoins d'un journal, composée de quatre graisses (Bold, Outlined, Black, Thin). Le dessin du style Bold s'appuie sur la fonte Savate (collectif We.ch / Velvetyne Type Foundry). Ce caractère est nommé en référence au travail de Bourdieu « Sur la télévision ». Les glyphes inclusifs ont la particularité d'alterner du Thin et du Bold et du Plein et de l'Outlined, perturbant ainsi fortement le gris typographique et appuyant l'intervention typographique. Les glyphes inclusifs sont dessinés pour les bas-de-casses et pour les capitales. 2021
Chaîne Fonte (avec chaînage) Laura Conant Laura Conant, étudiante à l'erg (École de Recherche Graphique, Bruxelles) expérimente un maillage composé de courbes et d’éléments solidaires dans son caractère Chaîne, évoquant les arm-locks ou autres chaînes humaines des mouvements militants dans une esthétique cryptique à décoder. Cette fonte a été publiée pour une cassette pour l'artiste Helenah sur le label MONTAGE. 2020
BXline Fonte (avec point médian) Ugo Olivari En 2019, dans le cadre du cours de création de caractères à l'erg (École de Recherche Graphique, Bruxelles), Ugo Olivari propose de faciliter l'accès au point médian par un raccourci (alt + @ sur Mac, 2 sur PC) pour remplacer la saisie compliquée sur PC nécessitant la composition du code alphanumérique (alt + 0183). Ugo enrichit également sa proposition d'un principe de double flèches qui peut se substituer au point médian. 2019
Subversifve Fonte (13 glyphes) Ael Tarum Suite à deux workshops à l’institut supérieur des arts et du design de Toulouse (isdaT), « Ça vous dégenre » autogéré par les étudianls, et « L4NGU4G3 1S 4LSO 4 PL4C3 OF 5TRUGGL3 » avec Roxanne Maillet, Ael Tarum, inspiræ par un lettrage sur une K7 de Kathy Acker, développe Subversifve, une fonte qui permet des remplacements de mot complet automatiquement par l'activation des ligatures. Un set de 13 glyphes inclusifs accompagnent également la fonte. Subversifve est une linéale, aux terminaisons piquantes, elle emprunte quelques discrètes courbes aux lignes Art Nouveau. Elle comporte un système, non cis-tème, de ligatures remplaçant certains mots par des alternatives non-genrées. 2021
Presenta ඇතුළත් Affiches typographiques Allon Häring En 2021, Allon Häring, étudianx de première année à la HEAD de Genève, expérimente une série de glyphes pour composer une série d’affiches typographiques suite à un workshop sur le genre et l'écriture inclusive nommé « Post-Binaritæ » avec Roxanne Maillet, Lou Masduraud & Thomas Conchou. 2021
Marmelata Visuel typographique Evo/Eva Evo/Eva s'inspire de l'écriture elfique du Seigneur des anneaux pour réaliser une gravure « Ensorcelxee » dessinant un ée en symbiose avec un x.
J'ai une passion pour la gravure (surtout linogravure) ça constitue une grande partie de mon travail. En gravant le mot ou la lettre doit être écrit à l'envers ce qui donne lieu a des surprises et j'aime ça. Je n'ai jamais été douéex pour l'orthographe du coup j'aime me créer mes propres alphabets.
Etant non-binaire moi même je suis interéseex a modifier l'écriture pour m'y inclure.
Le projet que je vous propose et une ébauche d'un projet plus grand d'une typo en lino.
2021
JonquinabcRT Fonte (non communiqué) Émilie Guesse, Maisie Harding, Alain Maréchal / Sarah Kremer, officeabc Émilie Guesse, Maisie Harding et Alain Maréchal augmentent de glyphes inclusifs le Jonquinabc de Sarah Kremer et officeabc (2018) ; avec deux variantes, l’ajout d’un E en ligature indicielle ou un E capitale qui fusionne avec la bas-de-casse précédente. Une version du JonquinabcRT est utilisé pour la publication Îlles, publié par Tombolo Presses en 2021. 2018
Enby Roman Fonte (10 glyphes) Valentin Chauveau Inspiré par l’intervention de Loraine Furter, lors de LA LETTERA NEUTRƏ organisé par Collletttivo en janvier 2021, Valentin Chauveau, alors étudiant à HfG Karlsruhe, esquisse le projet d’un point médian intégré aux caractères eux-mêmes, projet qu’il poursuit lors du séminaire avec Katharina Köhler. En avril 2021, la collective Bye Bye Binary donne également un workshop à HfG Karlsruhe. Proposer une intégration du point médian au sein même des caractères permet un meilleur gris typographique, évite les lézardes, résoult ainsi une des critiques fréquentes faites au point controversé.
D'autant que possible participer sans récupération ou appropriation.
De prendre parti pour ce qui fait sens.
Du chèr.e.s tous.te.s qui est systématisé dans les mails généraux de mon école.
2021
VG5000 Fonte (60 glyphes) Justin Bihan Le VG5000, qui tire son nom de l’ordinateur distribué par Philips (1984), est dessiné comme un caractère d’interface logiciel par Chloé Bernhardt et Justin Bihan, pour leur projet de diplôme (2015), avec cette esthétique bitmap à chasse fixe si spécifique à l’univers rétro des jeux vidéos. Suite à l’invitation de Roxane Maillet pour « On aime pas ça parce qu’on devient deux » (2018), Chloé et Justin réalise un poster (avec une citation du film Blade Runner) et introduisent alors dans la police de caractères huit signes typographiques qui prennent la forme de ligatures mêlant la bas-de-casse finale avec un E en capitale. Cette écriture du E est fréquemment utilisée dans les milieux militants pour appuyer la présence de la forme féminisée (ex: les employéEs). Cette version libre du VG5000 est distribuée chez Velvetyne Type Foundry dès novembre 2018. En 2021, Justin Bihan reprend le VG5000, en y incluant cette fois un large set de glyphes inclusifs avec cette fois un principe de lettres supérieures et inférieures, il s'agit du LS-VG5000. 2015
Dyslextypo Fonte (14 glyphes) Lucie Dutot Pour son mémoire, Lucie Dutot étudiante en design graphique entame une recherche pour rendre plus accessible la lecture pour les enfants ayant des troubles visuels dont la dyslexie. Son caractère Dyslextypo reprend le même principe de pleins et déliés que le caractère open source OpenDyslexic. Une première série non exhaustive de glyphes inclusifs avec les suffixes placés en exposant augmente son caractère. 2020
On aime pas ça … Visuel typographique Paul Faure Pour les Puces Typo 2018 au Campus Fonderie de l'Image, Paul Faure répond à l'invitation de Roxanne Maillet pour la collection de posters « On aime pas ça parce qu'on devient deux » en réalisant une large collection de poster avec des expérimentations typographiques. Paul remet le couvert avec la seconde édition en 2020 avec une nouvelle série pixels ! 2021
Cirrus Cumulus Fonte (10 glyphes) Clara Sambot Le Cirrus Cumulus dessiné par Clara Sambot, étudiante à l'erg (École de Recherche Graphique, Bruxelles) et active au sein de Bye Bye Binary est un des premiers caractères typographiques incluants quelques glyphes inclusifs à être distribué en licence libre sur Velvetyne Type Foundry en 2020. Le Cirrus Cumulus est dessiné sans aucune courbe faisant ainsi référence aux schémas scientifiques et techniques. En guise de substitution au point médian, qui sépare les formes masculines et féminines, une série d'éléments de liaison et de symbiose (arcs de cercles) est présente dans le glyphs set. 2020
Combine Fonte (18 glyphes) Julie Pa Pour ajouter une pierre à l'édifice de la démasculinisation de la langue française, Julie Pa augmente son caractère Combine, entammé lors de son projet de diplôme à l'erg (École de Recherche Graphique, Bruxelles) un principe de e retourné en miroir vertical à une série de suffixes (ne, te, de, xse, …) en bas-de-casses et capitales. Retourner le « e » sous toutes ses formes n’est pas anodin puisqu’il symbolise à lui tout seul une certaine forme de féminité. Il existe également un usage du e renversé en italien (ә) jouant d’un miroir horizontale cette fois pour développer un langage inclusif et/ou non-binaire. 2020
Pogge Fonte (1 glyphe) Olivier Bertrand Pour les Puces Typo 2018 au Campus Fonderie de l'Image, Olivier Bertrand répond à l'invitation de Roxanne Maillet pour la collection de posters « On aime pas ça parce qu'on devient deux » en ajoutant un glyphe « e » non-binaire à son caractère Pogge. 2018
Inclusif-ve (Akkurat) Fonte (90 glyphes) Tristan Bartolini Pour son projet de diplôme à la HEAD (Genève), Tristan Bartolini propose un principe de tracé inclusif pour différentes fontes, une systématique typographique adaptable à diverses polices d’écriture, l'Inclusif-ve. Il l'applique à l'Akkurat de chez Lineto dessinée par Laurenz Brunner pour son projet de diplôme qui reçoit en 2020 le Prix Art Humanité de La Croix-Rouge (CICR). La licence de l'Akkurat n'étant pas libre, la fonte n'est pas distribuée avec ce set de glyphes et reste à l'état de projet. 2020
Homoneta Fonte (40 glyphes) Quentin Lamouroux Après le workshop Genderfluid avec Bye Bye Binary en 2018 qui lui a ouvert les yeux, Quentin Lamouroux ne parvient plus à dessiner de fontes sans y inclure des glyphes inclusifs. Pour son projet de diplôme de Master à l'erg (Ecole de Recherche Graphique, Bruxelles), Quentin dessine la fonte Homoneta. Homoneta est une fiction qui présente Homo - un personnage mystique, emblématique & non genréex, qui à yiel solo représente l'humanité toute entière. Le projet s'attache également à la création de la monnaie : système de croyance et de confiance le plus universel. 2019
Adelphe Fonte (40 glyphes et diacritiques) Eugénie Bidaut Eugénie Bidaut, chercheuse à l’Atelier national de recherche typographique (ANRT), développe le caractère Adelphe, en trois variantes (Germinal, Floréal, Fructidor) et trois graisses (Regular, Semi-bold, Bold) inspiré de classiques de la typographie française de la Renaissance(Garamond, Haultin, Granjon, etc.). L’Adelphe Germinal utilise un point médian est utilisé, l’Adelphe Floréal marque les premières lettres des terminaisons masculines et féminines par des signes diacritiques souscrits (accents sous les lettres), et l’Adelphe Fructidor combine l’usage d’une forme alternative de « e » et de ligatures. La volonté de préserver le gris typographique encourage Eugénie à utiliser ces signes diacritiques qui confère à la lecture une sonorité au féminin neutre, la forme masculine étant englobée dans celle-ci. 2021
BBB BNM Lunch Friendly Fonte (130 glyphes) Enzo Le Garrec, Miklos Ferencz, Barthélémy Cardonne Ce travail typographique est issu d'un workshop Bye Bye Binary au Ballet national de Marseille, direction (LA)HORDE, sous l’invitation d’Alice Gavin Services afin d'augmenter le caractère BNM Lunch de glyphes inclusifs. La BBB BNM Lunch Friendly est une version jouant avec les différentes chasses déjà présentes (régulière, condensée, étendue) perturbant le rythme en 8 temps des textes, à la manière de contre-temps. À cela s’ajoute un ensemble de caractères plus organiques inspirés librement de la danse. 2021
BBB BNM Lunch Mutantxe Fonte (38 glyphes) Laura Conant Laurie Giroux Sophie Vela Louis Garrido Marie Serrie Ce travail typographique est issu d'un workshop Bye Bye Binary au Ballet national de Marseille, direction (LA)HORDE, sous l’invitation d’Alice Gavin Services afin d'augmenter le caractère BNM Lunch de glyphes inclusifs. La BBB BNM Lunch Mutantxe est une version display utilisable en gros corps; elle intègre les formes liquides du logo BNM en tant d'éléments de perturbation et de liaison. Elle expérimente des glyphes expressifs et propose des suffixes non genrés au fort caractère. 2021
BBB BNM Lunch Fluid Fonte (20 glyphes) Eugénie Bidaut Camille Circlude Marouchka Payen Clara Sambot Ce travail typographique est issu d'un workshop Bye Bye Binary au Ballet national de Marseille, direction (LA)HORDE, sous l’invitation d’Alice Gavin Services afin d'augmenter le caractère BNM Lunch de glyphes inclusifs. La BBB BNM Lunch Fluid reprend des formes inspirées du logo BNM pour créer de nouveaux suffixes non genrés. Ces formes fluides convoquent également un univers mouvant, fluctuant faisant écho à la fluidité de genre des personnes qui ne se reconnaissent pas dans la binarité du régime de la différence sexuelle. 2021
Une infinité se conjuge Affiches typographiques Camille Circlude Pour les Puces Typo 2018 au Campus Fonderie de l'Image, Camille Circlude répond à l'invitation de Roxanne Maillet pour la collection de posters « On aime pas ça parce qu'on devient deux » en ajoutant un glyphe « iel » au caractère Capriola dessinée par Viktoriya Grabowska jouant avec le signe de l’infini illustrant ainsi le vaste spectre des possibilités en matière d’identité de genre comprises entre le « il » et le « elle». 2018
Iel te dit je t’aime Visuel typographique Camille Circlude L’intention de cette intervention typographique de Camille Circlude est d’interpeller les dessinateur·ices de caractères par l’ajout d’un glyphe «i·el» dans des polices déjà existantes, libres ou non. Cette interpellation avec un message positif d’amour est aussi une intrusion, un abordage pirate. La multiplication de ces interventions vise à inciter les typographes (y compris celleux moins sensibles d’emblée à ces problématiques) à prendre conscience des enjeux de l’écriture non-binaire, et à étendre leurs jeux de caractères pour y inclure des variations non-binaires. 2019
BBB Baskervvol Fonte (130 glyphes) Julie Colas, Camille Circlude, Louis Garrido, Enzo Le Garrec, Ludi Loiseau, Édouard Nazé, Julie Patard, Marouchka Payen, Mathilde Quentin Le BBB Baskervvol (2018–2022) est issu d’un travail avec la collective Bye Bye Binary, repris du revival Baskervville de l’ANRT en 2018, lui-même repris du Baskerville de Claude Jacob de 1784, dessiné par John Baskerville en 1750. Passé dans les mains de nombreux·ses dessinateur·ices au sein de Bye Bye Binary. Il ne cesse d’être augmenté au fil des utilisations qui font sans cesse remonter des besoins. Ce caractère a fait également l’objet d’un mapping commun et a été la base des recherches pour læ Queer Unicode Initiative (QUNI). 2018
PicNic Fonte (39 glyphes) Marielle Nils Tout d’abord élaboré pour un titrage des poèmes de Francis Ponge, PicNic est un caractère organique dessiné par Marielle Nils, graphiste basée à Bruxelles, abritant une nuée de ligatures contextuelles et de ligatures inclusives. Les formes sont inspirées de la trajectoire d'une goutte d'eau sur une toile cirée, les ombres des feuilles des arbres sur le tissu étendu dans l'herbe, de ce chemin précis que la fourmi emprunte jusqu'au melon. Il est diffusé sur la typothèque Bye Bye Binary, Velvetyne et NoFoundry. 2021
NotCourierSansAvec Fonte (20 glyphes) Clara Sambot / OSP Clara Sambot reprend le caractère Not Courier Sans développé par Open Source Publishing, lui même une réinterprétation du Nimbus Mono, pour en faire une version augmentée de ligatures inclusives, la Not Courier Sans Avec pour les besoins du magazine Censored. Ludi Loiseau et Pierre Huyghebaert, membre d’OSP, font partie de la collective Bye Bye Binary, tout comme Clara. 2021
Cherry Swash Acadam Fonte (16 glyphes) Ael Tarum Suite à deux workshops à l’institut supérieur des arts et du design de Toulouse (isdaT), « Ça vous dégenre » autogéré par les étudianls, et « L4NGU4G3 1S 4LSO 4 PL4C3 OF 5TRUGGL3 » avec Roxanne Maillet, Ael Tarum développe le Cherry Swash Acadam, une fonte aux courbes ornementales spécifiquement conçue pour s'adapter à la grammaire non-binaire de Bye Bye Binary, l'Acadam (avec des suffixes en al, ix, ax, eul, ol, …). 2021
Points étincelles médians Éléments de liaison Laure Giletti Dans son travail de mise en page, la graphiste Laure Giletti propose toujours de remplacer les points médians par un autre signe, afin de ne pas encourager la mise en place de nouvelles normes. Deux ouvrages pour Paraguay Press (Alma Matériau, Ce que Laurence Rassel nous fait faire), ainsi que le Yearbook 2020 de l'ensav La Cambre, sont des exemples de sa pratique de remplacement des points médians, tantôt en « boulets de canon » d'après l'autrice Émilie Notéris, en « étincelles » d'après la graphiste ou en d'autres éléments de liaison plus fluides. 2020
Not Comic Fonte (35 glyphes) Louis Garrido / Harrisson Ce projet typographique part d'une blague de graphiste : comment rendre sérieuse la fameuse Comic Sans MS (dessinée par Vincent Connare en 1995). Ce projet, initialement porté par Harrisson ensuite par Olivier Bertrand est à présent par Louis Garrido, est aujourd'hui augmenté de glyphes inclusifs. Not Comic a été utilisé par Roxanne Maillet et H. Alix Mourrier dans le cadre de l'évènement la Fête du Slip invitant Bye Bye Binary au Mudac, Lausanne. Elle fît aussi une apparition dans le numéro 21 du magazine Médor. Le Not Comic est en cours de finalisation pour une diffusion sous licence libre sur la typothèque de Bye Bye Binary. 2019
Unormative Fraktur Fonte (21 glyphes) Léna Salabert, Laura Conant Lors du premier workshop Bye Bye Binary à Rosa en novembre 2018, Léna Salabert et Laura Conant forme un sous groupe pour inclure des glyphes inclusifs à une Fraktur, faisant écho à la conférence donnée par Tif*Félixe Kazi-Tani dans le cadre du workshop abordant les relations entre la typographie et les pouvoirs politiques. L'Unormative Fraktur est utilisée dans le fanzine Gender Fluid (disponible en print@home) réalisé en fin de workshop. 2018
Quarantype Fonte (18 glyphes) Reuss Maureen Lepretre Pendant le confinement de la pandémie de Covid-19, la fonderie.download lance le projet Type Design at Home qui réunit un grande nombre de dessinateurices autour du caractère Quarantype, disponible en licence libre. Reuss Maureen Lepretre profite de ce projet collectif pour s'essayer au dessin de caractères et y injecter des glyphes inclusifs. https://fonderie.download/quarantype.html 2020
Liga Sans Fonte (17 glyphes) Nathan Laurent Manon Didierjean, auteure & plasticienne, passe commande à Nathan Laurent du caractère Liga Sans pour composer inclusivement un projet éditorial. 2021
Disorganique Visuel typographique Francesca Basso, Chiara Cazzato, Lucrezia Travella Anciennes étudiantes italiennes Erasmus à Paris, à l'ENSAPC Cergy, Francesca Basso, Chiara Cazzato, Lucrezia Travella proposent deux glyphes fluides pour ce visuel expérimenté en 3D et en animation. 2020
Inclusifves arménien·nes Visuel typographique Loraine Furter Pour l'exposition « THE MANY FACED GOD·DESS » à la Maison Populaire en mai 2021, Bye Bye Binary réalise une fresque collective dans laquelle Loraine Furter intervient avec du script arménien et l'envie de coexistences multi-scriptes, d'alliances… L'arménien est un langage beaucoup moins genré que le français mais son script est très peu représenté dans le champ du graphisme, contrairement au script latin. Il existe peu de typographes et de fontes en arménien, mais également peu de documentations sur ce système d'écriture. Garine Gokceyan a dessiné les caractères arméniens des fontes Nor Oughi et Spaghetti (dont le Latin a été dessiné par Morgane Le Ferec). 2021
Inclusifves agiteés Visuel typographique Loraine Furter À l'occasion de l'exposition Subversifves au MUDAC (Lausanne) lors de la Fête du Slip 2021, Bye Bye Binary propose une série de drapeau en travaillant en binôme. Pour celui-ci Loraine Furter reprend le caractère Combine de Julie Patard pour créer une série de glyphes/ligatures qui seraient comme des lettres qu'on agite et qui entrent en ébullition, comme une réaction chimique aux blops générés par Léna Salabert dans Blender. 2021
Pile-Poële Fonte (8 glyphes) Maria Diaz Dans le cadre de son mémoire sur la cuisine, Maria Diaz a dessiné le caractère Pile-Poële suite à un workshop avec Vivien Gorse et Théo Guillard, au sein du master Design Transdisciplinaire, Cultures et Territoires de l’Université Toulouse – Jean Jaurès (Toulouse, 2021). 2021
Times Inclusif Fonte (32 glyphes) Eugénie Bidaut Eugénie Bidaut, membre de la collective Bye Bye Binary, poursuit sont post-Master à l'Atelier National de Recherche Typographique. Elle expérimente avec le Times New Roman Inclusif des ligatures esthétiques (du type « ct » ou « st » existantes) imitant la graphie manuscrite cursive qui invite à une lecture au féminin générique. Un set de glyphes est disponible pour les bas-de-casses et les capitales. Soucieuse de l’accessibilité et de l’apsect fonctionel de ses expérimentations, elle met en place un script qui permet de transformer un double point bas en point médian facilement au clavier. 2020

Proposez votre expérimentation typographique pour la seconde édition de l'inventaire.