Baise Salive Baise Alcool Baise

Fonte(s) post-binaire(s) utilisée(s) :

Homoneta
Combine

Autre(s) fonte(s)/typographie(s) :

Infini (Sandrine Nugue), Ariadne Std (Gudrun Zapf von Hessen), Nueva Light Extended (Carol Twombly), Cantique (Sébastien Hayez)

Graphiste(s) du document :

Roxanne Maillet

Auteur·ice(s) du contenu :

Gorge Bataille

Date de publication / monstration :

10/07/2021

Éditeur·ice(s) :

La Maison Populaire

Lieu de publication / monstration :

No No Fest, Festival des pratiques queer - Maison Populaire (Montreuil)

Type de document :

Fanzine

Matériaux :

Papier Clairefontaine Lilas

Dimensions (en cm) :

14,8 x 21 cm

Nombre de pages :

48







Comment citer ce document :

Gorge Bataille, Baise Salive Baise Alcool Baise, une réécriture possible du Banquet de Platon, Montreuil, 2021.

(reprographie du document : Roxanne Maillet & Marie-Mam Sai Bellier)

Première et quatrième de couverture de Baise Salive Baise Alcool Baise

Baise Salive Baise Alcool Baise, une réécriture possible du Banquet de Platon, est une pièce de théâtre imaginée par Gorge Bataille en 2021. Cette réécriture est activée en juillet 2021 à la Maison Populaire de Montreuil, dans le cadre du No No Fest, festival des pratiques queer proposé par Thomas Conchou pour clôturer l’exposition the many faced god·dess. Cette performance est accompagnée par six poétesses qui « donnent corps à des images de radicalité relationnelle et relisent avec facétie un monument de la littérature antique. »*

Dans cette réécriture, Gorge « narre une soirée déjantée entre poétesses homosexuelles réunies chez la jeune et talentueuse Agathon. Socrate, Pausanias, Aristophane, Éryximaque et Phèdre sont invitées à célébrer ses talents, tandis qu’Alcibiade, laissée pour compte et jalouse, s’invite de force. Entre deux cannettes de bière accompagnées de tartines de houmous, les poètesses parlent de l’amoure, avec un e : celle qu’elles éprouvent pour leurs amantes, pour leurs engagements politiques, pour les substances qu’elles consomment sans modération, et de leurs passions pour les plaisirs érotiques et la chair. La soirée avance et avec elle l’ébriété des convives qui se révèlent de plus en plus saoules et lubriques. Les déclarations poétiques en l’honneur d’Éros laissent place à une consommation charnelle sauvage au détour de confidences. Anxiété, dépendance, amour lesbien et précarité teintent cette fresque érotique de nostalgie et de flamboyance. »*

*Thomas Conchou dans « Dramaqueens allumées au banquet », Folles / Pendules ! Pratiques artistiques queer et chronopolitiques, Fondation Pernod-Ricard, [site internet], consulté le 25/01/2024.

Double page intérieure de Baise Salive Baise Alcool Baise
Détail d'une page intérieure de Baise Salive Baise Alcool Baise

Baise Salive Baise Alcool Baise

Fonte(s) post-binaire(s) utilisée(s) :

Homoneta
Combine

Autre(s) fonte(s)/typographie(s) :

Infini (Sandrine Nugue), Ariadne Std (Gudrun Zapf von Hessen), Nueva Light Extended (Carol Twombly), Cantique (Sébastien Hayez)

Graphiste(s) du document :

Roxanne Maillet

Auteur·ice(s) du contenu :

Gorge Bataille

Date de publication / monstration :

10/07/2021

Éditeur·ice(s) :

La Maison Populaire

Lieu de publication / monstration :

No No Fest, Festival des pratiques queer - Maison Populaire (Montreuil)

Type de document :

Fanzine

Matériaux :

Papier Clairefontaine Lilas

Dimensions (en cm) :

14,8 x 21 cm

Nombre de pages :

48



Comment citer ce document :

Gorge Bataille, Baise Salive Baise Alcool Baise, une réécriture possible du Banquet de Platon, Montreuil, 2021.

(reprographie du document : Roxanne Maillet & Marie-Mam Sai Bellier)